Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Front de Libération des Espaces Morts Mais Exploitables*

2011 - Projet Lauréat du concours Mon rêve de ville durable organisé par l'assoication VAD.

2009 - Projet de fin d'études - sous la direction de Pierre Belli-Riz et Stéphane Sadoux, studio ville & relations, ÉNSAG.

flemme pr GDP

Face aux enjeux de densité urbaine engendrés par l’accroissement de la population mondiale et notamment de la population urbaine, trois étudiants biodégradables se sont regroupés autour d’une problématique commune : Comment construire la ville soutenable par les interstices de la ville contemporaine ?

Regard critique sur le développement de la ville contemporaine, analyse des espaces résiduels qu’elle génère et mise en place d’outils d’évaluation de ses potentiels d’évolution.

 

Les Flemmards [Sébastien Fabiani, Damien Gros, Déborah Pelletier] sont heureux de vous présenter le Front de Libération des Espaces Morts Mais Exploitables , pour une remise en cause de la ville contemporaine, vers une ville plus humaine ; une ville soutenable !

 

 

Thèmes généraux abordés : ville, territoire, densité urbaine / étalement urbain, morphologies, typologies, usages, qualité de vie, délaissés, environnement, développement soutenable.

 

*[attention marque déposée !] 

  Planche Rendu VAD 2011
Notre rêve de ville soutenable
Le développement de la ville du XXe siècle a peu à peu changé son rapport au territoire, pour finalement l’épuiser et le détériorer. Aussi bien en ville qu’à la campagne, il a perdu son identité, et de nouveaux enjeux apparaissent, allant de la notion de qualité de vie à la question environnementale. Le territoire n’est pas une machine !

En 1987, le rapport Brundtland « Notre Avenir à Tous » énonce la volonté commune de modifier l’impact des établissements humains sur la planète, et ainsi de se tourner vers un développement soutenable. C’est l’avenir de l’humanité qui est en jeu. Un développement soutenable qui passe notamment par le développement des villes, dans le cadre d’un projet local où la ville interagit avec son territoire… Émerge alors la notion de ville soutenable. Oublier l’hégémonie des fonctions économiques, l’effacement de l’espace public, les non-lieux, l’étalement urbain, la négation du territoire, la perte d’identité… La ville soutenable se trouve à la croisée de trois systèmes que sont l’écosystème, l’économie et la société.

À partir de là comment faire ? Tout raser et construire une nouvelle ville «verte». Non ! Nous croyons fermement que la recherche de cet équilibre complexe amène à un processus de transformation de la ville contemporaine.Notre rêve de ville soutenable, le voici ...

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de glaneurs de possible
  • : Glaneurs de possible, le collectif de jeunes architectes adeptes du réemploi et d'urbanisme alternatif...
  • Contact